Notre projet

Appartements et espaces pour les aidants et aidés d’ALZHEIMER à Angers

Notre projet est un projet d’habitat inclusif, visant à proposer une solution alternative entre le logement isolé et l’établissement spécialisé en valorisant les solidarités, l’inclusion dans la cité et la mise en commun des ressources et des espaces.

Au sens de la loi ELAN, sa définition est :

« L’habitat inclusif est destiné aux personnes handicapées et aux personnes âgées qui font le choix, à titre de résidence principale, d’un mode d’habitation regroupé […], assorti d’un projet de vie sociale et partagée défini par un cahier des charges national […]. »

Origines et philosophie

Une vision solidaire pour affronter ALZHEIMER

Personne ne devrait se séparer de son proche à cause d’une maladie et l’expérience des familles montrent combien il est difficile d’assumer le quotidien et une vie de couple quand les troubles de la maladie d’Alzheimer ou d’une maladie apparentée s’intensifient. Dans une grande proportion, on constate que dans l’institutionnalisation du proche malade s’opère en dernier recours et s’impose pour que l’aidant puisse bénéficier de répit et ainsi éviter de se mettre en danger par l’épuisement massif.

Notre expérience de famille a montré combien il est important de soigner la relation de couple pour entretenir l’affection de l’un envers l’autre et ne pas sombrer dans une relation exclusivement d’aidant–aidé.

ODISSEA est un lieu de vie offrant un environnement propice au bien-être de la personne malade et au répit de l’aidant.

Pour qui ?

A qui sont destinés les appartements conçus par ODISSEA ?

ODISSEA s’adresse aux couples aidant – aidé, quelle que soit la configuration.

L’aidant peut, bien entendu, être le ou la conjoint.e, mais il peut également être :

– L’enfant de l’aidé (du malade)

– Un membre de la fratrie

– Une toute autre personne de son cercle familial, voire amical

Le plus important reste de partager les valeurs de respect de la personne (malade et aidante) ainsi que l’intimité de ses voisins, tout en adhérant à un projet de vie sociale et partagée permettant à chacun de vivre et d’œuvrer en complémentarité.

ODISSEA dépend du parc immobilier à vocation sociale et par conséquent, l’accessibilité sera validée par une commission d’attribution logement.
Pour autant, les logements seront accessibles, selon les critères, à plus de 80% de la population.

Un projet de vie sociale et partagée

ODISSEA regroupe 6 logements et donc 6 couples pour partager le quotidien. Son objectif est de proposer un projet de vie sociale et partagée pour que chacun demeure à la fois maître de son destin et citoyen. Être utile et / ou prendre du plaisir ne doit pas dépendre de la maladie. C’est pourquoi, il est essentiel de conserver des temps pour soi pour ne rien faire ou bien au contraire de profiter de loisirs personnels ou collectifs.

Tous les habitants d’ODISSEA et ceux qui participent à sa vie sociale se rejoignent autour d’une charte commune pour une mise en commun de valeurs et de règles de bon fonctionnement de la vie sociale et partagée. Cette charte commune sera conçue PAR et POUR les habitants, avec l’appui d’une équipe dédiée.

La continuité de vie à deux est un projet de vie en soi. Et ODISSEA se veut un facilitateur de ce projet de vie avec son proche. Le libre choix est permanent et si l’entrée dépend de l’adhésion, libre à chacun d’ajuster son projet de vie et le cas échéant choisir un nouveau mode de vie détaché d’ODISSEA.

Dans l’intérêt du collectif, il est par ailleurs souhaitable que le lieu reste à destination des couples. Et si jamais, malgré toutes les aides et solutions trouvées, la vie à deux ne pouvait définitivement plus être possible, l’équipe projet ODISSEA sera présente pour accompagner la ou les personnes dans cette situation.

Vous avez des question sur notre projet d’habitat inclusif ?

Grâce au coup de pouce de l’appel à projet #LACHPA